Théâtre : Les « Maqamat », dérision festive selon Zouhir

Mercredi, mai 17, 2017
Saluée comme une belle réussite lors du Festival international du théâtre à Casablanca et, auparavant, lors de représentations à Rabat, la nouvelle version de ce classique de Tayeb Seddiki « Maqamat Badii Azzamane Al Hamadhani », conçue et mise en scène par Mohamed Zouhir, redonne une fraîcheur singulière à cette pièce en poussant plus loin la dérision et l’impertinence à travers un jeu d’acteurs, un rythme, une verve satirique et une pétillance de langages qui en font une fête libératrice.

Les effusions de rire et la joyeuse complicité d’un public jeune pour l’essentiel lors de la représentation du spectacle « Maqamat » au Festival international du théâtre de Casablanca le 26 mars dernier, sont tout à fait éclairantes quant à la portée du propos et de la mise en scène de Mohamed Zouhir. A partir de l’original qui est, on le sait, un classique de Tayeb Seddiki, cette nouvelle version a des accents en forte résonnance avec notre époque actuelle. L’accent est mis délibérément par Mohamed Zouhir sur une plus grande liberté d’expression, d’allusions et de critiques avec un sens de la dérision et de l’impertinence portées à un haut degré. Néanmoins, la pièce ne tombe pas dans le procédé facile, évite les déclamations ou les gros traits forcés : tout est porté en finesse par une sorte de légèreté du ton des répliques et tirades et par la gestuelle que déploie une sorte de chorégraphie ironique et joyeuse. Le parti-pris de cette mise en scène est d’être aussi satirique et mordante que possible mais sans cependant se prendre trop au sérieux et s’encombrer de lourdeurs. Ce qui prime tout le temps est bien l’impertinence qui cherche plus à libérer par le rire et la fantaisie qu’assommer avec des leçons à donner.

culture04-01

Mohamed Zouhir, metteur en scène


Un classique de Tayeb Seddiki revisité

Zouhir redonne vie à ces Maqamat, ou Séances, qui, depuis leur traitement scénique par Seddiki, auquel ainsi un fervent hommage est rendu, constituent un excellent prétexte pour multiplier les traits démystificateurs et faire tomber les masques des hypocrisies, mensonges et tartufferies toujours aussi prédominants dans la société. Zouhir a focalisé sur les allures prises par ces comportements actuellement. Il pointe ainsi la variante d’aujourd’hui de ces masques et de ces attitudes, notamment chez ceux qui font montre de piété, de bienséance et de moralité bien-pensante. Le conformisme qui réduit la tradition et la sacralité à des gestes sans véritable authenticité et sans sincérité est raillé, pris en faute et tourné en dérision. Ainsi, reprenant une scène où un imam fait durer à l’excès les gestes de prière, le trait est poussé jusqu’à faire que ce personnage s’endorme front à terre lors d’une génuflexion sans fin, faisant s’éclipser derrière lui les autres prieurs. Sur le même registre où la causticité débridée et la caricature se mêlent sont croqués les portraits des personnages classiques des Maqamat de Hamadhani : outre les faux dévots qui moralisent à tout va, et pourfendent le péché partout, il y a aussi la cohorte haute en couleurs de mendiants, de pique assiette, de vrais ou faux aveugles, d’escrocs. Autant de figures, en quelque sorte intemporelles et qui, dans ce spectacle, prennent des accents plus actuels où le public les reconnait immédiatement. Il en est ainsi du guérisseur qui, avec des boniments, trompe ses patients pour les délester de leur bourse. Jouant au pieux donneur de leçons aux buveurs de vin, le voilà qui, plus tard, jetant le masque, se retrouve avec eux à boire dans une taverne. Autre scène mémorable : celle du fameux plat de la « madira » qu’un riche parvenu avait invité le personnage central à déguster mais ce dernier finira par être dégoûté et s’enfuir car son hôte ne fit que lui vanter sa riche demeure, y compris le cabinet d’aisance, repoussant sans fin le moment de passer à table.


 

http://www.dimabladna.ma/index.php?option=com_flexicontent&view=items&id=17738


Evénements

Video vers le Théâtre

Info Théâtre

News Letter

Recevez toutes les actualitées du théâtre national Mohamed V sur votre email!

captcha

Tickets

tickets

Pour Acheter Votre Ticket

Appelez Le 05 37 20 83 16