«Ce mois de Ramadan, je dois superviser les grands travaux du Théâtre»

Lundi, juin 29, 2015
Mohammed  Benhsain, directeur du Théâtre National Mohammed V

Il n’y aura pas de programmation artistique au Théâtre National Mohammed V pendant ce mois de Ramadan. Comme l’indique Mohammed Benhsain, directeur du théâtre, l’institution connaitra des travaux. Elle n’ouvrira ses portes qu’en automne prochain. Les travaux concerneront à la fois la façade, le hall, la salle principale, les moyens techniques et bien d’autres espaces. Ce renouvellement qui s’inscrit, notamment dans le sillage du grand projet «Rabat, ville lumière et capitale de la culture» a pour but de mettre la capitale sur les railles de la culture mondiale et de l’afficher parmi les grandes destinations culturelles mondiales dotées d’infrastructures de renommée internationale. Les détails.

Al Bayne : Quelle est votre programmation pour le mois de Ramadan ?

Mohammed  Benhsain : Le Théâtre National Mohammed V fermera ses portes durant quatre mois environ à partir du 18 juin car l’institution va s’offrir un coup de neuf qui concernera la façade, le hall, la salle principale, les moyens techniques et bien d’autres espaces. Cette rénovation s’inscrit dans le cadre du grand projet «Rabat, ville lumière et capitale de la culture» qui tend à propulser la ville au rang des grandes destinations culturelles mondiales, grâce notamment à des infrastructures culturelles de base répondant aux normes internationales, aux grands événements à rayonnement international ainsi qu’aux différents atouts historiques et patrimoniaux de Rabat.

Durant ce mois de Ramadan, nous serons donc en pleine besogne pour rouvrir nos portes à notre fidèle public à l’automne prochain. En outre, nous avons une programmation théâtrale qui intéresse toutes les villes du Royaume durant toute l’année et aussi au cours du mois de Ramadan.

Cette année, le théâtre a abrité plusieurs manifestations culturelles et artistiques phares. Pouvez-vous nous dresser un bilan sur l’état  actuel de cette institution culturelle ?

En effet, le Théâtre National Mohammed V a accueilli cette année d’importantes manifestations artistiques et culturelles pour la première fois telles que le Festival du Théâtre Arabe et la grande foire Visa For Music qui sont venus s’ajouter aux grandes dates annuelles qui animent l’espace. L’institution est d’abord le premier pôle culturel et artistique du Royaume et de la ville de Rabat. Il nous est essentiel de redoubler d’efforts afin de proposer, chaque saison, une programmation de choix et pour tous les goûts.

Un pari que nous tenons depuis quelques années déjà grâce à une confiance établie et renouvelée avec nos valeureux partenaires, à une ouverture certaine aux différents artistes et créateurs, à une écoute permanente du public et une mobilisation exceptionnelle des équipes. Ainsi, et durant toute l’année, les planches du théâtre sont investies par des artistes de grands talents à travers les concerts classiques de l’Orchestre philharmonique du Maroc (OPM) et l’orchestre symphonique du Maroc (OSR), les opéras, les ballets, les one Man Show, le Théâtre, le Cinéma, les soirées patrimoine du Maroc, les rythmes du monde à travers Mawazine et d’autres événements, mais aussi les arts plastiques et rencontres littéraires dans les différents espaces de l’institution. Tous ces éléments font que chaque année culturelle est un grand festival d’arts, de culture, d’échanges et d’émotions partagées par tous ces intervenants.

Quelle est votre stratégie générale en matière de promotion du théâtre national en général et des troupes théâtrales en particulier ?

La promotion et le développement de la production théâtrale nationale font partie des missions de base de l’institution. En effet, le Théâtre National Mohammed V produit et coproduit, chaque année, un nombre important de pièces théâtrales nationales présentées par des troupes confirmées et d’autres en devenir mais qui font preuve d’un talent certain.

Cette participation de l’institution concerne le montage des pièces, la mise à disposition des ateliers pour la confection des décors ainsi que l’organisation des tournées à l’échelle nationale ; dans les grandes villes ainsi que dans les petites villes les plus reculées, mais également à l’échelle internationale. De nouvelles actions sont mises en place chaque année afin de multiplier le nombre de bénéficiaires et de développer ces collaborations, notamment via le secteur privé.

Quelle est votre politique artistique pour faire rayonner cette structure culturelle?

Le Théâtre National Mohammed V rayonne voilà plus de cinquante ans sur la scène culturelle nationale. Ayant travaillé au sein de cette grande institution durant plus de vingt cinq ans, j’ai participé, à travers mes différents postes, à construire la grande place qu’occupe ce théâtre et depuis ma nomination à sa tête, j’ai essayé tout d’abord de confirmer les acquis et d’entreprendre de nouvelles actions dans le but de suivre les grands projets que connait le pays. La politique artistique de l’institution est basée sur l’ouverture aux propositions et créations de talents, aux partenariats nationaux et internationaux qui  visent à encourager les échanges et la découverte des cultures du monde, la préservation et la diffusion des arts et des cultures du Maroc, l’encouragement au théâtre, l’implication des différentes régions du Royaume dans la programmation annuelle du Théâtre à travers des représentations délocalisées et bien d’autres actions entreprises au quotidien visant à entretenir ce rayonnement.

Quel regard portez-vous sur l’évolution du domaine culturel dans notre pays?

Le secteur culturel s’est développé durant cette dernière décennie d’une façon exceptionnelle. Cela est dû principalement à une importante volonté du Ministère de la culture d’améliorer les conditions du secteur culturel mais également de développer un grand nombre de manifestations artistiques dans toutes les régions du Maroc, favoriser l’émergence impressionnante d’artistes de différents genres œuvrant à développer leur création et à s’auto-promouvoir et contribuer à une croissance certaine des moyens de communication qui facilitent de plus en plus la circulation de l’information.

Certes, le paysage culturel a encore besoin de plus de volonté et d’actions concrètes afin de devenir un secteur porteur et un moyen efficace de développement humain. Si le Royaume du Maroc a pu conserver cette richesse culturelle et artistique de plus d’un millénaire grâce à des hommes et des femmes qui ont créé, diffusé et sauvegardé ce patrimoine immatériel d’une diversité unique, nous ne pouvons qu’être rassurés sur l’avenir de la culture au Maroc.

Quel est votre rituel  pendant  ce mois sacré ?

Ce mois de Ramadan sera synonyme de travail et de veille continue car je dois superviser de très près les grands travaux que connaitra le Théâtre. Je serai, donc, mobilisé dans la journée et après la rupture du Jeûne afin de m’assurer de la bonne marche des différentes besognes. Généralement, durant le mois de Ramadan, je n’ai pas un rituel très spécifique ; je passe ma journée au bureau à gérer différents aspects de mon travail avant de pratiquer une activité physique juste avant la rupture du jeûne et le soir, c’est un retour à l’institution pour veiller à la bonne marche des différentes activités que nous avons l’habitude d’organiser à l’occasion de ce mois Sacré.

Un dernier livre que vous avez lu ?

Ce sont deux livres que j’ai lus simultanément dernièrement, l’un en langue arabe de  Abdallah al aroui et qui s’intitule « AL ISLAH WA SOUNA » et un second en langue française « La Culture Générale de A à Z ». Je n’ai pas de préférences spécifiques quant à des auteurs ou des thématiques précises. Je préfère lire un peu de tout car il est toujours intéressant de découvrir différents points de vue et différentes visions du monde.

Un artiste ou un acteur que vous aimez ?

J’ai une grande admiration pour toutes ces dames et ces messieurs qui ont marqué en lettres d’or la scène artistique marocaine et mondiale dans différentes disciplines. Les vrais artistes sont des faiseurs de rêve qui savent donner de grandes émotions à leurs différents publics. Toutes cette générosité est le fruit d’un dur labeur et des heures et des heures de travail effectués par ces créateurs avec amour et dévouement.

Votre coup de foudre intellectuel ?

Je parlerais plutôt d’un coup de cœur pour toutes ces pensées, ces débats, ces analyses et interventions qui favorisent le dialogue entre les peuples, qui cherchent à développer un climat de tolérance et d’acceptation des différences et qui jettent des ponts d’échanges positifs et fructueux avec le monde.

Un dernier mot au lecteur d’Al Bayane ?

Je souhaite un bon Ramadan à tous vos lecteurs ainsi qu’à l’ensemble des marocains d’ici et d’ailleurs et j’exprime tous mes vœux les meilleurs à notre cher pays afin qu’il puisse continuer à véhiculer cette image exceptionnelle d’ouverture, de tolérance et d’hospitalité incomparables.

 


AL BAYANE

Écrit par Mohamed Nait Youssef

Vendredi 26 Juin 2015
N°: 12302
P : 8


 

 


 

 


Evénements

Video vers le Théâtre

Info Théâtre

News Letter

Recevez toutes les actualitées du théâtre national Mohamed V sur votre email!

captcha

Tickets

tickets

Pour Acheter Votre Ticket

Appelez Le 05 37 20 83 16